Crypto.com Arena

Le Staples Center de Los Angeles change de nom et devient Crypto.com Arena. Ce changement fait suite à la signature d’un gros contrat qui a coûté la coquette somme de 700 millions de dollars à la société Crypto.com. La nouvelle n’enchante pas forcément les fans de basketball. Néanmoins, elle témoigne de l’avenir particulièrement prometteur des crypto monnaies.

Crypto.com : la plateforme d'échanges de cryptos en vogue

Crypto.com est une plateforme d’échange de crypto monnaies qui a été créée en 2016. Véritable carrefour international pour les tokens, elle est disponible sur toutes sortes de supports numériques dont les tablettes et les Smartphones (Android ou iOS). Doté d’un écosystème complet de crypto, basé sur l’application du même nom, la plateforme permet de faire (presque) toutes les activités de trading cryptos : création de portefeuille de finance décentralisé (DeFi), achat/vente de crypto monnaies, staking, prêt de cryptos, etc.

A ce jour, plus d’une centaine de crypto monnaies sont disponibles sur Crypto.com, dont des projets émergents que des cryptos célèbres comme Bitcoin ou Ethereum. L’absence de limite minimale d’achat plait particulièrement aux débutants qui peuvent alors commencer à trader les cryptos dès 10 et 20$.

Crypto.com-application

Crypto.com est l’une des rares plateformes d’échange cryptos à travailler directement avec des institutions de régulation reconnues. C’est une application très facile à utiliser et très pratique pour acheter, vendre, échanger et dépenser des crypto monnaies. Le site est fluide, et permet de transférer rapidement des fonds sur un portefeuille numérique. Il est aussi disponible en français, pour le plus grand plaisir des fans, malgré quelques sections restées en anglais. De plus, l’application Crypto.com DeFi Wallet ne stocke pas les cryptos. Elle permet un contrôle plus sécurisé des clés privées.

Mais cela suffit-il pour en faire le nom d’un stade célèbre comme celui des Lakers ?

La prochaine décennie appartient aux crypto monnaies

Les fans des Lakers et des Clippers ont beau manifesté leur mécontentement, leur stade va officiellement porter le nom de « Crypto.com Arena » à Noël. Selon le calendrier des programmes annoncés par le PDG de Crypto.com, Kris Marszalek, le nouveau logo du stade sera dévoilé le 25 décembre prochain. Mais c’est seulement à partir du mois de juin 2022 que l’ancien « Staples Center » deviendra officiellement le nouveau « Crypto.com Arena ».

Pour un contrat qui a coûté la coquette somme de 700 millions de dollars, Kris Marszalek se vante d’avoir réalisé une « super affaire ». Le PDG est fier de faire désormais partie des plus grandes entreprises qui font du « naming ». Si autrefois, ce type d’opération était réservé uniquement aux entreprises d’assurance-vie ou de fournitures de bureau, les crypto monnaies apportent une innovation, en signant le contrat le plus cher du monde. Pour l’homme d’affaires, cela signifie que « la prochaine décennie appartient aux crypto monnaies ».

cryptos

Les géants des cryptos s'intéressent au sport

Le sport est un domaine particulièrement rentable, en termes d’investissement. C’est la raison pour laquelle toutes les grandes entreprises s’y intéressent, dont la société Crypto.com. Le « naming » du Staples Center de Los Angeles n’est d’ailleurs pas la seule affaire qui intéresse le géant des échanges de tokens.

D’autres partenariats sont également en cours de négociation, avec la Formule 1, le hockey sur glace et même le PSG. Avec le développement de sa collection de tokens non fongibles et son propre token capitalisé à près de 10 milliards en Bourse, Crypto.com vient imposer l’usage des crypto monnaies dans la société américaine. Les fans de sport n’ont qu’à s’y habituer, les tokens risquent de marquer l’histoire pendant un certain temps.

crypto-com-formule-1
décembre 1, 2021
crypto-com-arena

Le Staples Center de Los Angeles rebaptisé Crypto.com Arena pour 700 millions de dollars

Le Staples Center de Los Angeles change de nom et devient Crypto.com Arena. Ce changement fait suite à la signature d’un gros contrat qui a coûté […]